Comment faire de bonnes fiches de révisions pour le CRFPA ?

Les fiches de révisions sont une étape indispensable pour bien réviser ses examen, et notamment le CRFPA. Mais alors, comment faire de bonnes fiches ? La Prépa Dalloz vous présente les règles d’or de la fiche de révisions.

Votre fiche est en partie faite dans la mesure où vous avez pris des notes de façon méthodique. Faites vos fiches au fur et à mesure sinon vous vous retrouverez face à un pavé de cours indigestes et démotivés avant même d’avoir commencé.

Les fiches vous permettront de :

Synthétiser pour mieux réviser : mais attention, une fiche n’est ni là pour contenir l’intégralité de ton cours, ni pour être concise au point d’être quasiment vide.

Reformuler pour mieux mémoriser.

Structurer et schématiser vos cours (via l’utilisation de mots-clés, d’un code couleurs pour les notions à retenir par cœur ou pour les exemples …).

N’oubliez pas de suivre le plan du cours !

Vous l’aurez compris, faire des fiches vous assurera un travail régulier grâce à une relecture active et une bonne mémorisation. Cela permet un gain de temps considérable.

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Tout savoir sur la concentration pour le CRFPA

Vous avez décidé de passer le CRFPA cette année et plus que jamais vous devez rester concentré pendant vos révisions ? Pas de panique, la Prépa Dalloz vous propose de faire le point sur votre capacité à rester concentré. 

Les clés de la concentration

Vous manquez de concentration ? Vous avez du mal à canaliser votre attention sur des notions importantes ? Motivation, concentration et attention sont liés : plus vous serez motivé(e), plus vous arriverez à focaliser votre attention sur l’essentiel et plus il vous sera facile de vous concentrer sur votre tâche.

 Vous détenez les clés de votre concentration et vous avez donc la possibilité de l’accroître. C’est à vous de booster votre motivation en :

✅ Préparant vos notes, n’ayez pas l’air de « débarquer », vous aurez moins de mal à suivre si vous êtes préparé(e)s

✅ Adoptant une hygiène de vie saine et adaptée à vos besoins durant cette période de révisions (dormez suffisamment, faites de l’exercice, mangez équilibrée, hydratez-vous …)

✅ Se remémorant ce qui a été vu précédemment. Où en est-on ? Dans quel chapitre ? Quelle notion ? Quelle loi ?

✅ Etablissant un programme méthodique de révisions. N’oubliez pas c’est en forgeant que l’on devient forgeron …

✅ Repensant à l’importance de réussir le CRFPA. Il est plus facile d’être attentif quand on est motivé. Pour ce faire, vous devez avoir un objectif clairement défini. 

 

Les ennemis de la concentration

La concentration a aussi ses ennemis qui vous empêcheront, si vous les laissez faire, d’atteindre votre objectif de réussite. 

Le manque de sommeil : Vous devez dormir suffisamment. Le manque de sommeil détériore vos capacités, la concentration est mise à mal, vous n’arriverez à rien. Combien de temps pouvez-vous rester concentré(e) tout en restant efficace et sans avoir aucune distraction ? Le décrochage survient au bout de 40 minutes voir même 15 minutes dans certains cas : l’attention se relâche, les distractions apparaissent… Nous avons besoin de relire plusieurs fois la même phrase pour en comprendre le sens. Ce sont les premiers signes de fatigue de votre cerveau, preuve de votre improductivité, c’est le moment de faire une pause.

Une mauvaise alimentation : pour permettre à votre cerveau de bien fonctionner, il faut l’alimenter en sucre et manger de façon équilibré, durant les révisions mais aussi tout au long de l’année. Pensez aussi à boire suffisamment !

La consommation d’excitants : une consommation élevée d’excitants nuit à la concentration et favorise l’anxiété. Evitez toute substance pouvant provoquer des effets néfastes sur vos capacités intellectuelles.

La forme physique et la santé : prenez le temps de pratiquer régulièrement un peu d’exercice physique. Allez marcher, oxygénez-vous, aérez votre espace de travail. Attention : des problèmes autres (la vue, les dents) peuvent provoquer des maux de tête. Faites un bilan de santé, prenez soin de vous.

Les distractions : jeux vidéo, réseaux sociaux, smartphone…

Vous êtes désormais armé pour réviser en toute sérénité en conservant une concentration d’acier ! 

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Comment optimiser ses révisions pour le CRFPA ?

La Prépa Dalloz a recueilli quelques conseils pour vous permettre de vous détendre en cette période de révisions. 

Evitez le stress et l’anxiété. Vos performances diminueront si vous vous laissez envahir !

Ayez confiance ! Il n’y a pas de doutes à avoir car vous vous préparez pour réussir votre examen. Vous avez déjà accompli plein de choses, soyez-en fier/fière !

Répartissez les tâches les plus exigeantes sur plusieurs créneaux, sans oublier de faire des pauses régulières.

Variez le type de travaux en cours d’une même journée afin d’éviter la saturation. 

Mangez sainement et régulièrement. Evitez les aliments trop gras qui diminueront votre attention pendant la digestion. 

Dormez suffisamment, le sommeil est essentiel en cette période de révisions. Faites de l’exercice, pensez à vous aérez.

Si vous sentez une montée de stress :
✅ Faites une pause, levez-vous, allez marcher
✅ Prenez un verre d’eau
✅ Faites des étirements
✅ Prenez de grandes inspirations, méditez si besoin
✅ Prenez un petit moment pour vous

Le saviez-vous ? Les hormones du stress produites par le cerveau se retrouvent principalement dans les zones cérébrales liées à l’apprentissage et à la mémoire.

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Newsletter Mars 2021

Pour faire le point sur l’actualité en toute tranquillité, retrouvez chaque mois la newsletter de la Prépa Dalloz. La synthèse des faits et évènements juridiques marquants et des conseils de révisions sélectionnés et retransmis par notre équipe pédagogique, pour ne jamais rien manquer de l’actualité dans son ensemble !

Droits et libertés fondamentales

L’accès à un avocat constitue une liberté fondamentale qui doit être effective malgré un couvre-feu

CE, ord., 3 mars 2021, n° 449764

L’ordre des avocats du barreau de Montpellier a saisi le juge des référés du Conseil d’État d’une requête visant essentiellement à ordonner la suspension de l’exécution de l’article 4 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 en tant qu’il ne prévoit pas de dérogation au couvre-feu instauré de 18 h à 6 h du matin afin d’effectuer des déplacements pour se rendre chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance. Le juge considère que « l’interdiction de toute dérogation spécifique pour consulter un professionnel du droit et en particulier un avocat au-delà de 18 heures est de nature à rendre difficile, voire, dans certains cas, impossible en pratique l’accès à un avocat dans des conditions, […] conformes aux exigences du respect des droits de défense pour les personnes qui sont astreintes à des contraintes horaires notamment en raison de leur profession ». Pour le juge des référés, cela constitue en l’espèce à l’évidence « une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale d’exercer un recours effectif devant une juridiction dans des conditions assurant un respect effectif des droits de la défense et du droit à un procès équitable ». Le gouvernement a tiré les conséquences de cette importante décision rendue par le juge des référés. Ainsi, le 5° du I de cet article a été complété (en gras) et est libellé de la manière suivante : « 5° Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ou pour se rendre chez un professionnel du droit pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ».

 

Fuite massive de données personnelles de santé

TJ Paris, ord. réf., 4 mars 2021, n° 21/51823

Le 23 février 2021, le journal Libération révélait au grand public l’existence d’un fichier disponible en ligne contenant des données de santé de près de 500 000 individus, telles que des précisions sur des pathologies ou des traitements médicamenteux suivis. Des cyberattaques perpétrées sur les systèmes d’information de plusieurs laboratoires français semblent être à l’origine de cette fuite massive et, conséquemment, de la constitution et du partage illicites de ce fichier. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a assigné en référé d’heure à heure les quatre grands fournisseurs d’accès à internet (FAI) français (Orange, SFR, Free et Bouygues Télécom) pour voir rendre inaccessible la base de données en question ou le site l’hébergeant. Par une ordonnance du 4 mars 2021, le premier vice-président a enjoint aux FAI de mettre en œuvre « toutes les mesures les plus adaptées et les plus efficaces de surveillance ciblées de nature à assurer le blocage effectif du service de communication au public en ligne » des contenus litigieux, sans délai, pour une période de dix-huit mois. La délégation de contrôle de la CNIL a relevé que le fichier incriminé était disponible sur un site localisé à Guernesey et était hébergé par la société californienne, laquelle n’a pas répondu aux sollicitations de l’autorité française. Dès lors, la seule option ouverte était de solliciter les principaux fournisseurs d’accès à internet français, compétents pour bloquer l’accès au service de communication en ligne concerné. Cet incident d’une gravité extrême, rappelle à tous les responsables de traitement, et sous-traitants, que la sécurité des données constitue une des clés de voûte du droit de la protection des données.

 

Droit pénal spécial

Caractérisation du délit d’agression sexuelle

Crim. 3 mars 2021, FS-P+B+I, n° 20-82.399

Dans cette affaire, le prévenu avait reconnu s’être assis près d’une enfant avec une bande dessinée érotique dont la lecture l’avait excité, et lui avoir effleuré, à même la peau, et à plusieurs reprises, la main, ainsi que la jambe (du mollet jusqu’au genou), tout en se masturbant après avoir ouvert la braguette de son pantalon ; il avait en effet été surpris par les agents de sécurité, le sexe en « demi-érection » sorti de sa braguette ouverte. La question qui se posait dans cette affaire était celle de savoir si une agression sexuelle pouvait être caractérisée dès lors que les zones touchées n’avaient pas, en elle-même, un caractère sexuel. La Haute juridiction estime que c’est à bon droit que la cour a jugé que les caresses en cause revêtaient un caractère sexuel en raison de la manière dont elles avaient été effectuées et du contexte dans lequel les faits s’étaient déroulés. Il s’agit de l’apport principal de cet arrêt qui définit largement l’atteinte sexuelle en n’exigeant pas, pour les réprimer, des caresses non consenties sur des zones intimes, cachées ou a fortiori sur les organes sexuels de la victime, mais des caresses dont le caractère sexuel est déduit du contexte. Ainsi, même si les zones touchées sont exposées aux regards et ne sont pas spécifiquement considérées comme relevant de l’intimité de la victime (main, mollet, genou), il s’opère, par le contexte sexuel de leur commission, une « novation » desdites caresses en attouchements.

 

Droit des obligations

Enfant à naître et disparition préjudiciable du grand-père

Civ. 2e, 11 févr. 2021, F-P+I, n° 19-23.525

En l’espèce, un homme est tué par arme blanche et le coupable condamné pour meurtre en cour d’assise. La fille de la victime a saisi la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI) pour demander la réparation du préjudice moral subi par sa fille : la petite-fille de la victime conçue mais non encore née au moment de l’accident. La question se posait donc nécessairement de l’admissibilité de cette réparation et de l’existence du lien de causalité entre le fait générateur et le préjudice. La Cour de cassation considère que « l’enfant qui était conçu au moment du décès de la victime directe de faits présentant le caractère matériel d’une infraction peut demander réparation du préjudice que lui cause ce décès ». Elle rejette donc le pourvoi et juge que la cour d’appel a bien relevé que la petite-fille de la victime sera privée de la présence d’un grand-père et précise qu’il n’est pas nécessaire de justifier qu’elle aurait entretenu des liens particuliers d’affection avec lui si elle l’avait connu. Alors que les arrêts précédents évoquaient explicitement la construction identitaire avec le père, l’arrêt d’espèce évoque la privation « de la présence de son grand-père dont [la victime] avait vocation à bénéficier ». L’occasion était donnée une nouvelle fois à la Cour de cassation d’élargir le nombre de victimes susceptibles de pouvoir exiger une indemnisation, ce qu’elle n’a pas manqué de faire.

 

Connaissez-vous la technique du Pomodoro ?

Pomodoro est un terme signifiant « tomate » en espagnol. La technique Pomodoro est une technique de gestion du temps développée par Francesco Cirillo. Cette technique consiste à séparer son travail en différentes tâches et à alterner des périodes de révision (d’une durée de 20-30 minutes) et des courtes pauses (environ 5 minutes). Durant les phases de révision, il convient de se concentrer sur une tache unique, sans se laisser distraire par l’environnement (téléphone, télévision, parents, amis, etc.). Une fois cette période de travail terminée, il convient alors de reposer son cerveau, pendant une durée de 5 minutes et de cesser toutes les activités pouvant faire appel à votre concentration. Ces phases sont alternées l’une après l’autre, tâche après tâche. A la fin de la cinquième période de révision, l’étudiant peut alors prendre une pause plus longue (et bien méritée) d’environ 20-25 minutes. Il conviendra ensuite de recommencer le cycle depuis le début et de répéter les différentes étapes. Cette technique vise à favoriser l’agilité intellectuelle, la mémorisation et la concentration lors des phases de travail ou de révision.

 

Actu Prépa Dalloz : Le Facebook live « La Note de synthèse » avec Maître Fleur Almar et Laëtitia Ternisien

La Prépa Dalloz a organisé le 1er mars 2021, un Facebook Live avec Maître Fleur Alma. Ce Facebook Live avait pour objectif de fournir aux étudiants passant le CRFPA des informations et des conseils sur l’épreuve de la Note de synthèse. Cet échange a été l’occasion de répondre aux questions des étudiants et de leur fournir un sujet d’entrainement sur le thème de « l’inceste ». Nous vous invitions à regarder le replay de Facebook Live au plus tôt. Vous apprendrez lors de ce visionnage : comment lire rapidement les textes fournis lors de l’examen ? Comment prendre des notes sur son brouillon ? Comment adopter un ton « neutre » ? Comment rédiger la note de synthèse ? Comment rédiger les titres des parties dans la note de synthèse ? Quels sont les éléments essentiels de la note de synthèse ? etc.

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Newsletter Février 2021

Pour faire le point sur l’actualité en toute tranquillité, retrouvez chaque mois la newsletter de la Prépa Dalloz. La synthèse des faits et évènements marquants, sélectionnés et retransmis par notre équipe pédagogique pour ne jamais rien manquer de l’actualité juridique !

Droits et libertés fondamentales

La préservation de l’ordre public dans le projet de loi confortant le respect des principes de la République

Projet de loi confortant le respect des principes de la République

Un nouveau projet de loi a été déposé par le gouvernement le 13 février 2021. La première partie de cette loi traite du resserrement du contrôle du financement des religions et de la surveillance des avantages, ressources et dons de l’étranger. Il est prévu de renforcer les obligations administratives, déclaratives et comptables imposées aux associations religieuses afin d’éliminer le manque de transparence vis-à-vis des pouvoirs publics et des croyants. Par la suite, il est prévu de renforcer les contrôles sur le financement étranger des religions, aucune disposition ne réglementant actuellement le flux de l’aide et des ressources de l’étranger. L’autorité administrative peut s’opposer à ce financement s’il existe une menace réelle, actuelle et suffisamment grave affectant les intérêts fondamentaux de la société. Le deuxième volet concerne la responsabilisation de la police religieuse. Tout d’abord, les sanctions prévues en cas de violation de la liberté de pratiquer ou de s’abstenir de pratiquer une religion, et les sanctions à appliquer lorsqu’un ministre des cultes déclare un mariage religieux sans certificat de mariage sont renforcées.  Ensuite, le texte abolit le régime plus favorable pour les crimes commis par un ministre du culte.

 

Inconstitutionnalité de la visioconférence sans accord des parties devant les juridictions pénales

Cons. const. 15 janv. 2021, n° 2020-872 QPC

Un homme fut placé en détention provisoire le 23 mai 2019. Le 23 avril 2020, le juge des libertés et de la détention constata la prolongation de cette détention et dit n’y avoir lieu à statuer. Cette décision fut confirmée par la chambre de l’instruction le 9 juin 2020. À l’occasion du pourvoi en cassation formé contre l’arrêt, le requérant souleva quatre questions prioritaires de constitutionnalité. Dans l’une d’entre elles, le requérant reprochait à l’article 5 de l’ordonnance du 25 mars 2020 de permettre à la chambre de l’instruction de statuer par visioconférence sur la prolongation d’une détention provisoire, sans faculté d’opposition de la personne détenue, ce qui pourrait avoir pour effet de priver cette dernière de la possibilité de comparaître physiquement devant son juge. Il en résulterait selon lui une atteinte aux droits de la défense que les objectifs de bonne administration de la justice et de protection de la santé publique ne pourraient suffire à justifier. Le Conseil, prenant acte du contexte de crise, considère néanmoins que dans la mesure où les dispositions contestées ne soumettent son exercice à aucune condition légale et l’absence de toute garantie pour la personne détenue de pouvoir comparaître devant le juge sans visioconférence, les dispositions sont déclarées inconstitutionnelles.

 

Le préjudice écologique reconnu dans l’« Affaire du Siècle »

TA Paris, 3 févr. 2021, nos 1904967, 1904968, 1904972, 1904976/4-1

Le tribunal administratif de Paris reconnaît l’existence du préjudice écologique en s’appuyant sur les travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat : l’augmentation constante de la température globale moyenne de la Terre est due principalement aux émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique. Selon le tribunal administratif, l’État doit être regardé comme responsable d’une partie de ce préjudice car les objectifs qu’il s’est fixé en matière d’amélioration de l’efficacité énergétique « n’ont pas été respectés et cette carence a contribué à ce que l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre ne soit pas atteint ». Cependant, le tribunal rejette la demande de versement d’un euro symbolique en réparation du préjudice écologique, « sans lien avec l’importance de celui-ci», car les associations requérantes n’avaient pas démontré que l’État serait dans l’impossibilité de réparer en nature le préjudice écologique. Enfin, le tribunal a estimé que les carences fautives de l’État dans le respect de ses engagements en matière de lutte contre le réchauffement climatique portaient atteinte aux intérêts collectifs défendus par chacune des associations requérantes. L’État est donc condamné à verser une somme en réparation de leur préjudice moral.

 

Droit pénal

Le code de justice pénale des mineurs est adopté

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, le 16 février, le projet de loi ratifiant l’ordonnance du 11 septembre 2019 portant partie législative du code de la justice pénale des mineurs. Cette réforme entrera en vigueur le 30 septembre 2021. Elle poursuit trois objectifs centraux : réduire le recours à la détention provisoire ;  instaurer une présomption d’irresponsabilité pénale avant 13 ans ; mettre en place une procédure de jugement en deux temps, entrecoupée d’une période de « mise à l’épreuve éducative. Cependant, des poursuites pénales pourront être engagées contre un enfant de moins de treize ans. Il appartiendra aux magistrats de motiver spécialement l’existence du discernement au regard de la particulière maturité du mineur ou de sa compréhension de la portée de son acte. En outre, le texte précise qu’il ne peut pas être recouru à un moyen de télécommunication audiovisuelle pour statuer sur le placement ou la prolongation en détention provisoire d’un mineur. Enfin, ce texte supprime la phase pré-sententielle d’instruction devant le juge des enfants. Le législateur entend résoudre la question de l’impartialité du juge des enfants et de la comptabilité entre les fonctions de juge d’instruction et de juge de jugement.

 

Violences sexuelles sur mineur : de nouvelles lois à venir

Rapport d’évaluation de la loi Schiappa et Communiqué de presse du ministère de la Justice

Les parlementaires et le gouvernement ont fait plusieurs annonces ces derniers jours. D’abord, le gouvernement souhaite que tout acte de pénétration sexuelle commis par un majeur sur un mineur de quinze ans relève d’un nouveau crime. Ensuite, dans une proposition de loi déposée par la députée LREM Alexandra Louis, celle-ci propose de créer une nouvelle infraction autonome d’inceste. Le gouvernement propose également une prescription « échelonnée », pour que les victimes d’un même auteur n’aient pas de traitement judiciaire différent. Par ailleurs, le ministre de la Justice travaille à une nouvelle circulaire pour encourager tous les parquets à ouvrir une enquête, même lorsque les faits sont déjà prescrits, afin, notamment, de rechercher d’éventuelles autres victimes. D’autres réformes sont portées par les parlementaires : les sénateurs ont ainsi adopté un amendement pour repousser la prescription du délit de non-dénonciation de crime sur mineur. Ils ont également proposé que les rapports bucco-génitaux imposés soient clairement considérés comme viol et non comme des agressions sexuelles. Enfin, la députée Alexandra Louis propose également de créer un délit de sextorsion.

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Pratiquer la lecture rapide

Le temps presse, les examens approchent et les livres s’empilent sur votre bureau. Quelles sont les clés d’une lecture efficace ? Pratiquer la lecture rapide.

Entraîner son œil à aller vite avec la lecture rapide

Lire vite, c’est pouvoir reconnaître les mots rapidement. Votre cerveau n’a pas besoin de prononcer un mot etudiante-assise2-ptipour en comprendre le sens.

 

Anticiper le sens du texte avec la lecture rapide

Pour comprendre vite et mémoriser efficacement le texte :

 

Lire un livre de 200 pages en 3 heures

Utilisez le chronomètre et entraînez-vous. Ces exercices de lecture rapide demandent concentration et entraînement. Passée cette étape fastidieuse, vous serez forcément gagnants !

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Comment s’habiller pour les épreuves écrites et orales

À l’écrit comme à l’oral, la question des vêtements a son importance. Quelques conseils pour éviter de passer trop de temps devant votre placard le jour J.

A l’écrit : des vêtements tout confort

Pendant quatre heures, sinon plus, vous allez être rivé à votre table de travail. Misez sur le confort en priorité.

– Évitez à tout prix les matières désagréables au fil des heures (Lycra, laine qui gratte, etc.). Préférez celui de vos vêtements dans lequel vous vous sentez le mieux. Un sweat shirt en coton fait souvent l’affaire.

– Oubliez les jeans trop serrés, qui gênent la respiration et la circulation. Bannissez aussi le jean taille basse et les jupes trop courtes, qui obligent à moultes contorsions pour éviter les courants d’air.

Superposez les couches : en cas de grosse chaleur dans la salle d’examen, vous devez pouvoir enlever une épaisseur.

– Limitez les accessoires comme les gros bracelets, bruyants et encombrants. N’oubliez pas de prendre une montre et de la poser devant vous pendant la durée de l’épreuve.

 

A l’oral : discrétion et simplicité avant tout

La première impression doit être la bonne. Soyez sobres, élégants, tout en restant vous-même. Le jury y verra une marque de respect et de politesse.

– Choisissez des vêtements simples et classiques. Pour les garçons, chemise et pantalon habillé. Les filles ont davantage de possibilités : une robe ou une jupe sages (à peine au-dessus du genou), ou bien un ensemble chemisier-pantalon. Privilégiez le pantalon à pinces ou la coupe cigarette. Dans le même esprit, chemisier uni ou discrètement brodé.

– Osez la couleur. Le noir n’est pas forcément nécessaire, même si vous avez tendance à vouloir vous fondre dans le paysage. Si vous passez vos examens au printemps, mettez-vous au diapason avec des teintes pastel.

– Soyez soigné. Évitez les cheveux gras ou mal coiffés, les chaussures mal cirées, la chemise déboutonnée sur la poitrine, le nœud de cravate trop lâche ou la barbe de deux jours…

Soyez distingué…sans trop vous distinguer ! Restez sobres avant tout : dans le maquillage (discret), le parfum (pas trop fort) ou le décolleté (pas plongeant). Vous êtes là pour séduire par vos atouts intellectuels, pas par vos charmes !

Vous maîtrisez maintenant votre image mais n’oubliez pas que l’essentiel est d’être « bien dans vos baskets » : choisissez surtout des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise.

Un dernier conseil : préparez votre tenue la veille de l’examen !

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Découvrez les éditions limitées 2021 des codes Dalloz, vos indispensables pour le CRFPA

Depuis plus de 100 ans, les Codes Dalloz sont reconnus pour allier la simplicité de leur utilisation à l’objectivité de la sélection des textes et à la rigueur de leur mise à jour.
L’équipe de rédaction des Éditions Dalloz en enrichit constamment le contenu avec les textes complémentaires indispensables, la jurisprudence pertinente et, pour un nombre croissant de titres, des commentaires explicatifs.

Ces codes sont non seulement autorisés par la Commission nationale de l’examen du CRFPA, mais indispensables pour vos révisions ! Commandez les en ligne sur le site des Éditions Dalloz ou rendez-vous à la Librairie Dalloz, 22  rue Soufflot, 75005 Paris.

Code civil 2021 – Annoté

Code de procédure civile 2021  Réforme de la procédure civile et de divorce de décembre 2019
Code de procédure civile 2021  Nouveau ! création d’un appendice COVID-19

 

 

Code de procédure civile 2021 – Annoté

Code de procédure civile 2021  Réforme de la procédure civile et de divorce de décembre 2019
Code de procédure civile 2021  Nouveau ! création d’un appendice COVID-19

 

 

Code pénal 2021 – Annoté

code pénal 2021  Ordonnance du 12 février 2020 de Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme
code pénal 2021  Loi sur les Violences au sein de la famille

 

 

Code de procédure pénale 2021 – Annoté

Code de procédure pénale 2021  Inclus l’ordonnance Covid
Code de procédure pénale 2021  À jour de l’ordonnance portant code de la justice pénale des mineurs

 

 

Code de commerce 2021 – Annoté

code de commerce 2021 Décrets d’application des lois PACTE et Réforme pour la Justice
code de commerce 2021 Ordonnances et décrets prévoyant des mesures d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19

 

 

Une question sur le CRFPA ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Les 10 commandements du Grand Oral

L’épreuve du Grand Oral est la dernière ligne droite pour décrocher le CRFPA ! En 2016, son coefficient est passé de 3 à 4 et sa durée de 30 à 45 minutes (15 minutes d’exposé et 30 minutes d’entretien), ce qui demande une meilleure préparation qu’avant !

Vous devrez convaincre votre jury que vous avez le profil pour devenir Avocat. Il ne vous suffira donc pas d’être uniquement un théoricien du droit (on sait que vous avez des compétences en droit). Vous devrez aussi démontrer que vous avez de la culture juridique et des qualités d’orateur. Toutefois, avec des révisions sérieuses et une parfaite connaissance des exigences de la matière, pas d’inquiétude, vous revêtirez vous aussi la robe noire ! 

Voici nos 10 commandements qui vous donneront les clés pour réussir le Grand Oral :

I. Un entrainement régulier du suivras

 

II. Curieux de l’actualité tu seras

 

III. Incollable sur les fondamentaux tu deviendras

 

IV. Ton fidèle allié en ton Code tu trouveras

 

V. De manière soignée tu t’habilleras

 

VI. Un posture calme, sereine et souriante tu adopteras

 

VII. 15 minutes d’exposé obligatoirement tu respecteras

 

VIII. En juriste toujours tu argumenteras

 

IX. Sur des exemples tu t’appuieras

 

X. Pendant l’entretien, pas plus de 2 “Je ne sais pas” tu prononceras 

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Les sujets du CRFPA 2020

Chères étudiantes et chers étudiants,

Nous avons le plaisir de vous mettre en ligne les sujets du CRFPA 2020 à télécharger ci-dessous :

  1. Droit-civil
  2. Droit-des-obligations
  3. Droit-des-affaires
  4. Droit-administratif
  5. Droit-pénal
  6. Droit-social
  7. Droit-international-et-européen
  8. Droit-fiscal
  9. Procédure-civile
  10. Procédure-pénale
  11. Procédure administrative contentieuse
  12. Note-de-synthese

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Coronavirus, confinement et CRFPA : Les conseils de Laetitia, notre responsable de formations.

Chers étudiants qui êtes inscrits à l’examen du CRFPA 2020. La Prépa Dalloz fait plus que croiser les doigts pour votre réussite en cette période de confinement. Laetitia Ternisien, notre responsable de formations, vous en parle.

Qu’est-ce que la Prépa Dalloz ?

C’est une prépa à taille humaine qui existe depuis 11 ans et qui se consacre exclusivement aux personnes qui passent le CRFPA (étudiants et juristes au sens large). Nous préparons les futurs avocats tout au long de l’année et bien entendu pendant les trois mois qui précèdent l’examen. L’accompagnement est au cœur de nos priorités. Cela signifie que nous aidons les étudiants à organiser leur planning de révisions, à acquérir la méthodologie des épreuves, à maîtriser le temps de composition et à réussir le grand oral grâce à des webclasses mensuelles en direct. Pendant ces classes virtuelles, l’étudiant peut poser toutes ses questions en live et il se sent réellement accompagné.

Quels sont vos objectifs ?

L’objectif principal de la Prépa Dalloz est évidemment la réussite de tous nos étudiants au CRFPA. Nous les aidons à comprendre parfaitement les attentes des correcteurs au CRFPA. Nous les aidons à identifier leurs points forts et surtout à corriger leurs points faibles à la fois sur la méthode mais également sur les connaissances.

Comment vous êtes-vous adaptés au confinement ?

Le confinement a été l’occasion d’intensifier le nombre de webclasses en live dans toutes les matières du CRFPA mais surtout de faire des séances de coaching pendant lesquelles nous échangeons sur leurs difficultés et nous essayons de leur trouver des solutions au cas par cas. Nous accentuons le soutien psychologique au sens large.

Comment envisagez-vous les examens de 2020 ?

Je pense que l’épidémie du Covid-19 ne doit pas être un frein au passage du CRFPA en 2020, bien au contraire. L’activité des universités et des IEJ ayant été fortement réduite, nous pouvons espérer une forme d’ « indulgence » des examinateurs et des rédacteurs de sujets. Je pense aussi que certains étudiants vont finalement décider de ne pas passer l’examen cette année, ce qui devrait mathématiquement augmenter les chances de réussite de ceux qui ne baisseront pas les bras.

 

Laetitia TERNISIEN 

Responsable de formations Prépa Dalloz

Laetitia TERNISIEN s’est, dès ses plus jeunes années, distinguée par un parcours étudiant exemplaire. Lauréate au concours de sortie CAPA (31ème sur 1300), obtention d’un DESS de philosophie « Ethique médicale et hospitalière » avec une mention bien, une note de 15/20 pour son Mémoire sur l’information du patient lors de son DESS en Droit de la santé, etc.

Elle obtient enfin son Master de Droit privé à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas en 2002. Mais aussi son examen du CRFPA, le jour de son anniversaire !

«Un jour qui marque la fin de ma vie d’étudiante et le début de mon engagement professionnel. »

Elle entame alors sa carrière d’avocate collaboratrice en droit pénal, responsabilité civile, droit pharmaceutique, principalement en contentieux. Mais ses compétences juridiques, son appétence pour la pédagogie et son désir de transmettre son savoir aux futures générations la ramènent rapidement vers les bancs de l’Université.

En effet en 2005, Laetitia se lance ensuite dans l’enseignement en tant que professeur de droit civil, droit pénal et procédure pénale, notamment à l’Université Paris-Est Créteil. Petit à petit, elle diversifie ses lieux d’intervention en démarrant une carrière dans les instituts d’enseignement supérieur privés et spécialisés dans le soutien des étudiants en droit.

C’est ainsi que, il y a déjà 11 ans, elle est approchée par les Éditions Dalloz pour participer à un projet d’envergure : la mise en place d’une Prépa Dalloz. L’objectif du projet était de proposer des formules alliant les technologies de l’e-learning et un accompagnement pédagogique personnalisé des étudiants préparant le CRFPA, toujours avec la qualité Dalloz.

Pari réussi ! Elle est ainsi devenue la chaperonne de plus de 500 jeunes, et moins jeunes, chaque année, dans l’obtention de leur examen et le lancement de leur carrière d’avocat. Ravie d’avoir troqué le travail en Cabinet pour les salles de classes, elle est aujourd’hui forte d’une expérience de plus de 15 ans dans la préparation des étudiants aux examen juridiques, et toujours aussi passionnée.

 

Une question ? Prenez rendez-vous avec notre responsable de formations ! 

Chargement...

Quels sont les documents autorisés aux examens du CRFPA ?

Ce qui est autorisé : 

 

Les codes annotés (pour vous fournir en codes, pensez au rouge Dalloz. C’est par ici >>> Codes Dalloz)

 

Les recueils (ou impressions tirées de sites Internet officiels) de textes réglementaires, législatifs et constitutionnels nationaux, et de normes européennes et internationales sont autorisés. 

 

Le surlignage et le soulignage des pages et des tranches des codes sont possibles À vos stabylos !

 

Les onglets, marques pages ou signets non annotés sont autorisés. À vos post-it ! 

 

Ce qui est non autorisé : 

 

Les codes commentés 

 

Les reproductions de circulaires, de conventions collectives et de décisions de justice.

 

Les documents avec des indications de doctrine.

 

Les annotations manuscrites sur les codes et autres documents autorisés. On garde sa prose pour l’examen.

 

La calculatrice quelle que soit votre matière de spécialité (dommage, il faudra compter sur vos doigts…). 

 

Source : La Commission nationale de l’examen d’accès au CRFPA

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Réviser le CRFPA pendant le confinement : Les 11 commandements de la Prépa Dalloz

Durant cette période de confinement, il est plus facile de se décourager et de réviser de manière moins régulière, moins efficace. Or, garder une routine dans vos révisions optimisera la qualité de votre apprentissage, et vous permettra de garder vos automatismes. Vous aurez donc moins d’efforts à fournir pour vous réadapter à votre emploi du temps une fois le confinement terminé. 

Pour vous aider à réviser de manière optimale, La Prépa Dalloz vous livre ses 11 commandements essentiels pour réussir !

Voilà ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bon courage pour vos révisions à la maison !

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Réviser le CRFPA seul ou à plusieurs : quelle est la meilleure méthode ?

Pour optimiser ses révisions du CRFPA, mieux vaut bien se connaître. Êtes-vous prêt à affronter pendant plusieurs semaines le travail en solitaire, ou préférez-vous vous sentir entouré ? Est-il profitable de travailler à plusieurs ?

Le travail en solitaire : un incontournable pour préparer le CRFPA

 

Les bonnes conditions du travail en groupe

 

Les bienfaits du travail en groupe

En alternant les séances à plusieurs et l’étude solitaire, vous tirerez le meilleur profit de votre travail. Maintenant, choisissez vos compagnons  de route !

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Garder le moral pendant les révisions du CRFPA

Le stress des révisions agit directement sur le moral. Comment rester de bonne humeur quand on a l’impression de passer son temps à travailler ? Comment se détendre quand on est soumis à une discipline de fer ? Garder le sourire pendant les révisions, c’est possible.

Diminuer les sources de stress

 

Bien s’entourer : les vertus de la chaleur humaine

 

S’accorder des « respirations » mentales

Pour garder le moral, l’essentiel est de chercher à bien vivre le chemin qui conduit aux examens. Cela passe par une conscience forte de ses objectifs, au-delà des examens eux-mêmes. Si vous savez pour quoi vous travaillez, vous aurez le sentiment d’être acteur de votre destin.

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Les 10 commandements pour réussir le CRFPA

La préparation à l’examen du CRFPA demande une organisation irréprochable et une méthode rigoureuse. C’est pourquoi la Prépa Dalloz vous livre ses 10 commandements pour réussir l’examen du CRFPA !

 

I. L’hiver venu, tu commenceras tes révisions pour le CRFPA

 

II. Tu te fixeras un planning de révisions 

 

III. Tu feras régulièrement des galops d’essai 

 

IV. Si tu as une mauvaise note, tu ne te décourageras pas 

 

V. Tu respecteras les conditions d’examen et les documents autorisés 

 

VI. Tu ne feras pas d’impasse en apprenant ton cours 

 

VII. Tu ne paniqueras pas devant ta copie d’examen

 

VIII. Tu feras au moins une relecture avant de rendre ta copie 

 

IX. Tu commenceras à réviser tes oraux juste après le passage des écrits

 

X. Tu resteras courageux et fier 

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Les sujets du CRFPA 2019

Chères étudiantes et chers étudiants,

Nous avons le plaisir de vous mettre en ligne les sujets du CRFPA 2019 à télécharger ci-dessous :

  1. Droit-civil
  2. Droit-des-obligations
  3. Droit-des-affaires
  4. Droit-administratif
  5. Droit-pénal
  6. Droit-social
  7. Droit-international-et-européen
  8. Droit-fiscal
  9. Procédure-civile
  10. Procédure-pénale
  11. Procédure administrative contentieuse
  12. Note-de-synthese

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Les sujets du CRFPA 2018

Chères étudiantes et chers étudiants,

Nous avons le plaisir de vous mettre en ligne les sujets du CRFPA 2018 à télécharger ci-dessous :

  1. Procédure pénale
  2. Procédures civile et modes alternatifs
  3. Procédures administrative contentieuse
  4. Droit des obligations
  5. Droit pénal
  6. Droit social
  7. Droit international et européen
  8. Droit Civil
  9. Droit des affaires
  10. Droit administratif

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Conseil pratique : réviser en bibliothèque

Vous tournez comme un lion en cage dans votre appartement ? Vous avez retourné toute votre cuisine sous prétexte de « faire du rangement » au lieu de réviser ? Peut-être est-ce le moment de changer d’air… Pourquoi pas la bibliothèque ? 

Alors, oui, cette idée, on l’a tous déjà eue… et déjà, on grimace à l’idée de quitter le nid distrayant mais douillet, d’affronter froid et/ou pollution, de devoir grimper dans un bus, un tram ou un métro bondé… tout en ayant l’impression de fuir plus qu’autre chose. Mais travailler à la bibliothèque comporte de nombreux avantages, surtout si vous vous tenez à une certaine discipline.

Car tant qu’à se déplacer jusqu’en bibliothèque, autant y rester un bon moment. Si vous travaillez de manière régulière, la journée passera vite et il sera plus de 18h avant même que vous ne vous en rendiez compte. Voici quelques conseils afin que le temps file sans que vous ayez l’impression d’en perdre !

Avant de partir

D’abord, vérifiez que votre PC et votre téléphone soient bien chargés. Il n’y a pas toujours de prises électriques disponibles. De plus, cela vous permettra de mettre votre téléphone au fond du sac, sans avoir le prétexte du manque de batterie pour le brancher juste sous vos yeux. Forcez-vous à ne le consulter qu’une fois par heure, puis une fois toutes les deux heures…

Avant de partir, prenez un petit-déjeuner consistant. C’est une coutume étudiante de sauter ce repas, mais il n’y a rien de plus désagréable que d’interrompre une séance de travail productive pour cause de gargouillis insistants. N’oubliez pas que grignoter en bibliothèque est souvent interdit. En outre, malgré une impression d’encouragement éphémère, le sucre déconcentre et donne un nouveau prétexte à distraction – crocodile rouge ou crocodile vert, choix cornélien… Pour ce qui est du repas de midi, n’hésitez pas à sortir prendre l’air, à aller dans un resto U avec des amis, dans un café ou dans un parc avec un pique-nique.

Une fois sur place 

Attention, en revanche, à l’heure de vos arrivées. Le matin, essayez de vous présenter dès l’ouverture, afin de prendre l’emplacement qui vous conviendra le mieux – près d’un mur, au fond de la salle, sous une fenêtre… ? La plupart des bibliothèques ouvrent aux alentours de 10h : entre 11h et 12h30, les places se raréfient. Essayez de terminer votre pause-midi avant 14h : c’est à cette heure que les BU sont les plus pleines et ce, jusqu’aux alentours de 18h.

Une fois votre place conquise, ne vous étalez pas. Multiplier les objectifs et les problèmes ne vous servira à rien. Vous auriez très vite l’impression d’être submergé – et votre voisin aussi sans doute… Prévoyez un rythme précis, alternant boulot et détente : 2h de travail, 15 minutes de pause, par exemple. Fixez-vous une tâche simple et tenez-vous-y.

Le changement d’ambiance vous y aidera. En bibliothèque, impossible de ranger quoique ce soit et impossible d’oublier d’éteindre la télé. Si vous vous mettez à danser sur une table, écouteurs ou non, vous serez vite arrêtés par les réactions avoisinantes. En plus de vous contraindre à la sédentarisation, la présence des autres exerce une pression émulatrice. Vous avez surmonté l’épreuve des transports en commun, ce serait dommage de se consacrer à quelque chose que vous auriez pu aussi bien faire chez vous.

C’est d’ailleurs pour cela que nous vous conseillons de vous acquitter des séances d’apprentissage « pur » chez vous.  Il est généralement plus facile d’apprendre dans un environnement connu, auquel vous pouvez « attacher » certains souvenirs aux connaissances. Dans votre chambre, vous pouvez tranquillement marmonner et tourner en rond afin de bien intégrer votre cours. Impossible en bibliothèque d’avoir une telle marge de manœuvre.

Les avantages des révisions à la BU 

En revanche, s’il y a bien un endroit pour préparer vos séances de révisions, c’est bien en BU. C’est le lieu de « fichage » par excellence, le royaume des stabilos et des feuilles bristols. De plus, si vous faites ce travail à la main – ce qui est conseillé, notre mémoire préférant souvent le graphique à l’informatique – vous n’aurez pas à utiliser votre ordinateur : les motifs de déconcentration disparaîtront très vite.

La bibliothèque est aussi l’endroit idéal si vous avez besoin d’approfondir certains points de cours. Vous avez accès aux manuels si une définition vous échappe. Une comparaison peut s’avérer bénéfique si vous avez du mal à cerner un problème de droit. Vous pouvez consulter la doctrine si vous souhaitez consolider une connaissance particulière. En outre, si vous bloquez complètement, il est toujours possible de demander une aide à des camarades dans la même situation que vous. Par ailleurs, si vous désirez réviser en groupe, certaines BU proposent des espaces spécifiquement conçus pour le travail collectif, aisément réservables.  Si la confrérie est soudée et active, c’est un excellent moyen de travailler autrement et de prendre conscience de vos faiblesses et de vos forces.

Ce séjour en bibliothèque peut-être aussi une bonne occasion de vous entraîner aux épreuves en conditions réelles. Salle inhabituelle, camarades inconnus, pas d’interruptions brutales, peu de tentations extérieures, bruissements de claviers et chaises plus ou moins confortables… vous risquez de vous y croire !

Par ailleurs, en ce qui concerne l’environnement « pratique » de la bibliothèque : la plupart sont réputées silencieuses, ce qui est un atout non négligeable. Cependant, si vous êtes sensibles aux déplacements et aux chuchotements, prévoyez des boules Quies ou des écouteurs avec musique calme à diffuser. Au niveau visuel, certaines BU souffrent d’un problème de luminosité : dans la mesure du possible, préférez la lumière naturelle d’une fenêtre à celle des lampes. La température est habituellement maintenue à un niveau convenable, mais les livres préférant la fraîcheur même en hiver, un pull ou une écharpe peuvent servir.

La forme physique reste importante

Ne négligez pas votre forme physique, elle est aussi précieuse que votre force mentale. Si vous savez que les chaises sont, à la longue, inconfortables, un petit coussin à placer dans le bas du dos pour vous aider à vous tenir droit fera la différence. Baladez-vous pendant la pause de midi ou dès que vous prenez une pause. Pour les plus courageux, une petite séance de sport matinale ou en fin d’après-midi – pas trop tard le soir – est prolifique. En effet, si vous ne vous dépensez pas en journée, votre corps aura du mal à retrouver le sommeil la nuit, même si votre cerveau, lui, est à ramasser à la petite cuillère. Ne gâchez pas vos nuits.

Vous y réussirez d’autant plus si  vous avez travaillé de manière efficace et si votre journée a été productive. Vous pourrez alors rentrer chez vous sans culpabiliser et ainsi, vous accorder une véritable soirée de repos ! Et un épisode – ou deux – de Casa de Papel…

Bon courage à tous !

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Témoignages CRFPA 2019

Découvrez les témoignages de réussite de nos étudiants au CRFPA 2019.

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Les sujets du CRFPA 2017

Chères étudiantes et chers étudiants,

Nous avons le plaisir de vous mettre en ligne les sujets du CRFPA 2017 à télécharger ci-dessous :

  1. Droit civil
  2. Droit des obligations
  3. Droit des affaires
  4. Droit administratif
  5. Droit pénal
  6. Droit social
  7. Droit international et européen
  8. Procédure civile
  9. Procédure pénale
  10. Procédure administrative contentieuse

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

L’entraînement : clé de la réussite !

« Le droit, c’est du par cœur » : rares sont les étudiants en droit qui n’ont pas entendu ce lieu commun un brin caricatural. Certes, les études de droit tout comme l’examen du CRFPA demandent une connaissance approfondie du cours et un important travail de mémorisation. Cependant, les étudiants oublient souvent que l’essentiel est l’entraînement qui se concrétise par des exercices réguliers, dans les conditions d’examen. La théorie oui, mais la pratique aussi. Oubliez donc « le bourrage de crâne ».

Un accompagnement personnalisé

A la Prépa Dalloz, nous sommes convaincus que la réussite à l’examen se fait par les exercices. C’est comme courir le marathon : pour y arriver il faut s’entraîner des mois avant et chaque semaine en variant les fréquences. C’est pourquoi nous avons accentué la préparation à l’examen du CRFPA par des exercices réguliers remis par l’étudiant selon un planning personnalisé. Nous préparons au mieux nos étudiants aux épreuves du jour J en les mettant dans les conditions de l’examen (galops d’essai, simulation au Grand oral…)

Une pédagogie ciblée et adaptée

Chaque étudiant est considéré dans son individualité. Il est accompagné par une équipe pédagogique resserrée, attentive à ses besoins et difficultés. Sa progression est suivie en continu tout au long de l’année, de son inscription à son passage de l’examen. Notre équipe répond à toutes les interrogations des étudiants. Nous entretenons avec eux une relation privilégiée et humaine, même à distance. Nos 10 années d’expérience dans le domaine de la formation des étudiants et notre connaissance précise de l’examen du CRFPA nous permet de prévoir les modalités pédagogiques les plus adaptées à une révision efficace et ciblée des matières : cas pratiques, webclasses, webcoaching, podcasts, vidéos, fils d’actualité, quiz et bien d’autres !

L’étudiant va ainsi augmenter progressivement la cadence des entraînements pour finir avec notre stage d’été et être fin prêt pour l’examen !

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Les 10 commandements de la note de synthèse

La note de synthèse est l’épreuve écrite ayant le plus fort coefficient du CRFPA. Elle est la seule épreuve à laquelle les étudiants en droit n’ont jamais été formés pendant leur cursus.

C’est pourquoi la note de synthèse inquiète souvent les étudiants. Toutefois, celle-ci ne fait appel à aucune connaissance particulière mais davantage aux capacités de synthèse et à la rapidité de l’étudiant. Aucune révision n’est nécessaire mais de nombreux entraînements sont indispensables.

Pour vous aider et connaître les bases de la note de synthèse, la Prépa Dalloz vous livre ses 10 commandements essentiels pour réussir cette épreuve cruciale !

I. Une lecture attentive et méthodique tu adopteras

 

II. Les références des documents tu mentionneras

 

III. Sur les seuls documents présentes tu t’appuieras

 

IV. De la précision des termes tu te préoccuperas

 

V. Tous les documents tu liras

 

VI. Comme meilleur ami le surligneur tu auras

 

VII. Apprendre à gérer ton temps tu sauras

 

VIII. A 4 pages écrites tu te limiteras

 

IX. T’entrainer régulièrement tu devras

 

X. Neutre et objectif tu seras

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Le décret sur la réforme du CRFPA est arrivé : le point sur ce qui va changer

Suite au décret et à l’arrêté publiés le 17 octobre 2016, nous faisons le point sur les changements de l’examen du CRFPA.

Comme annoncé récemment, le droit des obligations reste au programme et devient une épreuve à part entière.

Concernant les matières de spécialité, la disparition du droit fiscal est confirmée, la protection sociale entre au programme du droit du travail. Le plus surprenant est évidemment le contenu de la matière droit international et européen qui comprend désormais le droit international privé et public, le droit du commerce international et le droit européen.

La durée des épreuves et les coefficients sont définitivement fixés :

Matière Durée Coefficient
Note de synthèse 5 h 3
Procédure 2 h 2
Obligation 3 h 2
Spécialité 3 h 2
Grand oral 45 min 4
Langues ? 1

 

Consultez les détails de l’examen

Consultez le détail des matières au programme

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Réforme du CRFPA : mise à jour de nos prépas

Mise à jour du 30 septembre 2016 :

Les prépas Dalloz sont à jour de la réforme !

Cliquez ici pour consulter les prépas

 


L’examen du CRFPA devient national

La Prépa Dalloz vous propose de vous expliquer les conséquences de la réforme du CRFPA et vous aider à mieux vous y préparer en appelant au 01 40 64 12 72 à compter du 1er septembre 2016. Nous pourrons ainsi répondre à toutes vos interrogations.

Le garde des Sceaux a annoncé la réforme du CRFPA le 7 juillet 2016. L’examen sera modifié dès la rentrée 2017 notamment pour assurer l’égalité des candidats partout en France. En revanche, les IEJ (Instituts d’Études Judiciaires) continueront à organiser l’examen, à prendre en charge les corrections de copies, l’élaboration des sujets d’oraux et la nomination des jurys.

Concrètement, les épreuves seront les suivantes :

Matières au choix : civil, affaires, social, pénal, administratif, international et européen.

En lien avec la matière écrite choisie : procédure civile, pénale ou administrative.

Exposé de 15 minutes, questions pendant 30 minutes.

 

Elles seront organisées le 1er septembre 2017 pour les écrits, le 2 novembre 2017 pour les oraux et les résultats seront dévoilés le 1er décembre 2017.

Les sujets d’examens et les directives de correction seront préparés par une commission nationale composée à parité d’avocats et d’universitaires.

Autrement dit, c’est une réforme majeure du CRFPA qui aura un impact sur les futurs avocats.

Les conseils d’étudiants qui ont réussi le CRFPA

La Prépa Dalloz a interviewé ses étudiants : ils ont réussi le CRFPA et vous dévoilent leurs conseils pour y parvenir vous aussi.

Comment as-tu organisé tes révisions pendant l’été ?

Mathilde M. : Je n’avais pas réussi à réviser pendant l’année. J’ai donc pris quelques jours de vacances après mon Master 2 et j’ai commencé à travailler mi-juin. Quand j’ai vu la taille du programme et des cours, j’ai un peu paniqué. J’ai donc décidé de lire tous les cours et de ne ficher que le droit des obligations et la procédure avant de commencer la prépa en août.

J’avais choisi droit de la famille en matière de spécialité. Comme j’en avais fait beaucoup en M2, mes connaissances étaient « fraîches » et j’ai réutilisé les fiches que j’avais déjà. Certaines personnes n’aiment pas ficher mais moi je l’ai toujours fait, cela me permet d’apprendre plus facilement. Ce mois et demi de révision m’a permis d’arriver à la prépa avec des connaissances et de pouvoir faire les devoirs dans les conditions d’examen.

Comme nous n’avions pas cours du matin au soir, j’avais du temps pour continuer à réviser. Je partais des thèmes abordés dans les actualités vues en conférences pour reprendre le cours et je travaillais les corrections des devoirs. Je regrette juste de ne pas avoir lu au moins une fois le cours de libertés fondamentales pendant l’année, j’aurais été moins prise de court après les écrits.

 

Avais-tu révisé les oraux avant les écrits ?

Marine C. : Je n’avais pas commencé à réviser les oraux avant le passage des écrits. Je pense qu’il faut faire attention à ne pas tout mélanger, c’est un exercice complètement différent. J’ai donc préféré me consacrer aux épreuves écrites et ensuite seulement, je me suis lancée dans la révision des oraux.

 

Comment t’es-tu organisée après les écrits ?

Marine C. : Après les écrits, on se retrouve dans une phase d’épuisement où il est très difficile de garder le rythme qu’on s’était imposé. J’étais dans un IEJ où nous avions du temps entre les écrits et les oraux. J’ai pu réduire la cadence la première et deuxième semaine après les écrits, sans arrêter complètement mes révisions. Ça aide à reprendre des forces ! Ensuite, je m’y suis remise progressivement, pour boucler les révisions sans nuits blanches.

 

Un conseil pour arriver aux oraux sereinement ?

Marine C. : Tout bêtement, essayer de ne pas tomber malade. C’est peut-être la pire des choses qui peut arriver parce qu’on n’est déjà mentalement pas au top vers les dernières semaines, mais alors si le corps ne suit pas il est très difficile de réviser…

 

Comment as-tu géré la présentation du grand oral ?

Amaury C. : Quel moment merveilleux… je n’avais fait aucun entraînement pour le grand oral, c’était une première faute de ma part, et je recommande vivement d’en faire le plus possible à l’IEJ ou avec une prépa.

Pour comprendre comment j’ai « géré » ma présentation, il faut déjà connaître mon sujet, et il faut vraiment savoir que j’étais à des kilomètres d’imaginer un sujet pareil : « le droit à l’ivresse ? »

Le plus dur pour cette épreuve, c’est bien évidemment le stress : vous êtes votre pire ennemi lors du Grand O.

Comme tout le monde, j’avais prévu ma valise de Codes mais, au final, ça a été plus pour me rassurer qu’autre chose : je n’ai utilisé qu’un seul Code et ce n’était pas mon plus récent ni mon favori : le Code pénal !

L’heure de préparation est passée à toute vitesse, ma deuxième erreur a été d’essayer de rédiger mon exposé en entier, ce qui est impossible.

Le président du jury est venu me chercher, m’a fait monter 5 étages par les escaliers, le temps de dire bonjour et l’épreuve avait déjà commencé.

Mon obsession était double : ne pas rester la tête baissée sur mes notes, et surtout ne pas parler trop vite. J’ai donc volontairement fait des pauses, pour reprendre mon souffle mais aussi pour marquer mes transitions.

Je voyais les membres du jury se pencher sur la montre posée sur leur bureau, prêts à couper court à la discussion. J’ai fini ma présentation et là le match a véritablement commencé. Il faut savoir qu’ils vont tout faire pour essayer de vous contredire, de pointer du doigt les éléments qui paraissent illogiques ou inadéquats, de mettre en évidence des points techniques : à vous de vous défendre et d’assumer vos idées ! Qui voudrait d’un avocat qui plaide sans être capable de défendre son point de vue ? Ensuite le jury a enchaîné sur des questions relatives à la profession ou à l’actualité de la profession : j’ai donc eu droit à des questions comme : Combien d’avocats en France ? Pourquoi ont-ils fait récemment la grève ? … Ils vous disent ensuite que c’est terminé, vous les remerciez, reprenez vos affaires et sortez discrètement : et comme pour moi c’était la dernière épreuve : le CRFPA était terminé !

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Réussir ses examens grâce à la sophrologie

Créée dans les années 1960, la sophrologie est une méthode de relaxation inspirée du yoga et d’autres courants occidentaux. L’harmonie du corps et de l’esprit : une garantie de réussite aux examens ?

La sophrologie, une méthode qui a fait ses preuves

Vous n’aurez pas de mal à trouver sur Internet un praticien habilité à vous donner des cours intensifs en période de révisions. En attendant, prenez un peu d’avance…

 

Le B.A.-BA de la sophrologie

Tout en relâchant la mâchoire et les épaules, gonflez le ventre en inspirant et rentrez-le en expirant. Ne bloquez pas le souffle au niveau de la cage thoracique. Prenez plus de temps pour expirer que pour inspirer. Symboliquement, imaginez que toutes vos peurs et vos questions s’en vont avec l’air rejeté.

 

Marchez régulièrement, en ayant fortement conscience de votre corps, de vos articulations et du pied qui se déroule sur le sol, du talon jusqu’aux orteils. Vous pouvez aussi vous faire vous-même des massages sur le visage, les yeux fermés, par de petits mouvements circulaires autour des yeux. Contractez aussi différentes parties de votre corps puis relâchez : vous prendrez conscience de certaines tensions musculaires, dont vous vous débarrasserez. Par exemple, remontez vos épaules vers vos oreilles puis relâchez-les d’un seul coup. Cela permet de libérer les tensions situées au niveau du cou.” 

 

Installez-vous confortablement et imaginez-vous dans un endroit calme et agréable. Retrouvez les sensations associées à cette image mentale (odeurs, couleurs, sons). Une fois que la perception intérieure est installée, serrez le poing et amplifiez-la. Puis relâchez le poing. Répétez l’exercice plusieurs fois. En cas de stress, vous pourrez retrouver l’image (et la sensation de calme) en serrant simplement le poing.

La détente corporelle et intellectuelle acquise à travers ces exercices libère la tête de ses préoccupations. Pratiquez ce petit entraînement pendant 15 minutes avant de vous mettre au travail : vous verrez que les idées naîtront naturellement dans votre esprit, dans le calme et en bon ordre.

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Prendre la parole devant un jury de Grand Oral

Vous avez le trac de l’oral ? La voix qui tremble et les paumes moites ? Normal, vous allez devoir conquérir votre public comme un bon acteur.

(Re)prendre le contrôle de son corps

Redressez-vous. Si vous avez le dos droit, vous serez plus aisément connecté à votre « colonne d’air ». Une respiration basse (en gonflant le ventre à l’inspiration) permet de retrouver le calme et de mieux poser sa voix. Asseyez-vous au fond de votre siège et posez les deux pieds au sol. Évitez également de croiser les jambes pour rester bien en équilibre, sans mouvement parasite.

Parlez fort. Vous avez l’impression de crier ? N’ayez crainte, le jury vous est reconnaissant de ne pas avoir à tendre l’oreille. Articulez chaque mot, vous gagnerez du temps et de la détente.

Regardez le jury. Il ne s’agit pas seulement de « balayer » le jury du regard mais de regarder ses membres, l’un après l’autre. En cherchant vraiment les regards, vous accrocherez l’attention et serez vous-même dans une communication authentique.

 

Travailler la forme du message

 – Prenez des notes et ne rédigez pas votre brouillon. Vous risqueriez de lire votre papier, ce qui est le gage d’une présentation ratée.

Structurez votre présentation. Le jury doit pouvoir vous suivre pas à pas en entendant titres et les sous-titres de votre exposé. Ce sont des aide-mémoires comparables à des « slides ».  

– Mettez en scène vos idées. Illustrez-les par des exemples et ne craignez pas de donner de la vie à la théorie. Vous montrerez que vous avez « digéré » vos connaissances.

 

Être dans l’énergie et la confiance

 Assumez vos choix : votre travail est l’expression de votre façon de penser et de vos choix intellectuels. Si l’on est persuadé de la véracité de son propos, on convainc plus facilement. N’ayez surtout pas l’air de vous excuser d’être là et de parler.

Osez les silences. Ils attirent l’attention du public, en faisant résonner les mots qui viennent d’être prononcés, et donnent du relief à ceux qui suivent. De la même façon, jouez sur votre voix, modulez vos intonations.

– Acceptez d’être au centre de la scène. Souriez, engagez-vous physiquement, parlez avec les mains. Si vous êtes debout, n’hésitez pas à faire quelques pas pour occuper l’espace de façon dynamique.  

Devenir un bon orateur demande du travail. Entraînez-vous avec vos amis ou vos proches en vous filmant par exemple, et apprenez surtout à bien respirer pour canaliser le stress au moment de l’épreuve.

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Gérer son stress pendant les épreuves du CRFPA

Après des mois de révisions vient l’heure de la performance. Comment ne pas se laisser envahir par le stress ? Rassemblez vos forces et soyez confiants.

Installez-vous et mettez-vous à l’aise

– Choisissez une tenue dans laquelle vous vous sentez bien. Des vêtements confortables, souvent portés, associés à des moments plaisants de votre vie. Pour l’oral, suivez nos conseils.

– Posez votre montre en évidence sur la table. Le portable est interdit lors des épreuves. Prévoyez aussi quelques barres de céréales, de l’eau et n’oubliez pas les mouchoirs en papier pour éternuements intempestifs ou stylo baveur.

– Munissez-vous de vos objets fétiches : stylo, amulettes en tout genre et porte-bonheurs… Favorisez les « bonnes ondes », car tout est dans le mental ! Il faut partir gagnant.

Prenez une grande inspiration…et l’inspiration viendra

– Pour se relaxer, il est nécessaire de se concentrer sur la respiration abdominale : gonfler le ventre à l’inspiration, le rentrer en expirant.

– Faire plusieurs respirations lentes, en décontractant la nuque et les épaules.

Fermer les yeux quelques instants, en oubliant la salle de l’examen, et visualiser un moment de sa vie agréable, qui procure des sensations ou des émotions positives.

– Pour un examen oral, mettre la priorité sur la conscience du corps (droit, énergique) et de la voix (forte, posée). Pour ce faire, respirer profondément, regarder le public et sourire.

Faites confiance à vos neurones

– La question vous paraît difficile ? Pas de panique, vous êtes là pour réfléchir. Prenez le temps de lire l’ensemble du sujet, pour en comprendre la structure.

– Les idées s’embrouillent et votre esprit se bloque ? Reprenez les rênes du cerveau. Mobilisez vos connaissances, en allant du général au particulier. Matière, cours, exercices et notions concernés : retrouvez le chemin de la réponse.

– Le temps de préparation de l’épreuve orale vous semble trop court ? Soignez vos « chevilles » : introduction, conclusion et parties du plan vont structurer votre discours et donner des points d’appui… à votre respiration.

Positiver, respirer et oublier ceux qui planchent à côté de vous, voilà la voie de la sérénité. Souvenez-vous surtout qu’un examen peut se repasser, et que votre vie n’est pas en jeu !

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Retour d’expérience : raconte-moi ton examen du CRFPA

Comme vous, Emilie , Fleur et François (respectivement des IEJ de Lyon, Montpellier et de Paris II) avaient décidé de passé l’examen du CRFPA (qu’ils ont brillamment réussi). Nous les avons interrogés afin qu’ils partagent leur expérience et vous délivrent de précieux conseils.

 

Pourquoi souhaites-tu être avocat ?

Emilie C. : Contrairement à certains de mes amis, en arrivant à la fac je n’avais pas d’idée précise du métier que je souhaitais exercer. J’ai donc fait plusieurs stages et ceux en cabinet d’avocats m’ont permis de me rendre compte que c’est ce métier que je souhaitais exercer.

François D. : Pour être honnête, être avocat n’est pas mon premier choix. J’ai passé le CRFPA en 2013 à l’université Panthéon – Assas pour être sûr de ne pas me retrouver sans rien en cas d’échec aux différents concours administratifs que je souhaite passer. 

Fleur G. : Pour participer à l’Institution de la Justice, tout en restant libre. (Et aussi pour la robe 😉 )

 

Comment as-tu choisi tes matières à l’examen ?

Emilie C. : Je n’avais pas de connaissance approfondie dans l’une des procédures proposées à l’examen. J’ai tout de suite exclu la procédure administrative. Même si certaines personnes disaient que les notes étaient meilleures dans cette matière, je pense qu’il est dangereux pour un étudiant ayant une formation en droit privé la choisir. J’ai finalement décidé de passer la procédure pénale car cette matière est également utile pour le grand oral et permet donc de prendre un peu d’avance. En matière de spécialité écrite, mon choix s’est porté sur procédures collectives et sûretés. Ce n’est généralement pas une matière très prisée mais je l’avais beaucoup travaillé en master et je me sentais à l’aise. Je pense qu’il est important de choisir une matière que l’on apprécie car cela rend les révisions moins fastidieuses.

François D. : Je pense qu’il faut avant tout être stratégique. Il est plus que recommandé de choisir des matières étudiées lors de nos années à la fac. La question qui se pose ensuite n’est pas de savoir quelles matières j’ai bien aimé pendant mes 4-5 années d’études pour les passer au CRFPA, mais plutôt quelles matières me permettront soit d’assurer une bonne note, soit de limiter la casse. Pour ma part, je m’étais renseigné sur les matières à éviter à l’écrit (comme le droit patrimonial en matière de spécialité, le programme est court donc les notations sont sévères à Assas). En ce qui concerne la procédure, j’ai choisi la procédure pénale car je savais que tout ce que j’allais apprendre me resservirait lors des révisions de mon grand oral notamment toutes les questions liées aux libertés fondamentales. 

Pour les oraux, là encore il faut être stratégique. On peut se faire dispenser de deux matières mais en cas de dispense la note octroyée est de 10/20. Une seule dispense sur les deux matières me paraît être un bon compromis pour essayer d’avoir des points en plus.

Fleur G. : A écouter les bruits de couloirs, il y a certaines matières à privilégier plutôt que d’autres. Je ne crois pas que cela soit juste, il faut choisir une matière avec laquelle on se sent à l’aise, peu importe si elle est choisie par le plus grand nombre.

 

Quand as-tu commencé tes révisions ?

Emilie C. : J’ai choisi de consacrer l’année suivant mon Master 2 à la préparation de l’examen. J’ai trouvé un stage à mi-temps qui m’a permis de réviser tout au long de l’année. J’ai donc commencé mes révisions très tôt. J’ai suivi les cours et conférences de l’IEJ. En effet, je pense qu’il est important de cerner les attentes et les exigences des examinateurs. Avec du recul je suis contente de ce choix le stage m’a permis de ne pas être obnubilée par la préparation de l’examen.

François D. : J’étais en Master 1 ainsi qu’à l’Institut de criminologie de Paris en 2012/2013, je n’ai donc pas eu beaucoup de temps pour préparer le CRFPA. Cependant, je me suis efforcé de faire le maximum de notes de synthèse proposées par l’IEJ pour connaitre leurs exigences. En conséquence, j’ai donc commencé à regarder l’actualité juridique dès la fin de l’année universitaire mais je me suis octroyé des vacances début juillet pour éviter d’exploser lors du marathon que représente le CRFPA. Ma prépa démarrait le 1er aout, soit 6 semaines avant les examens écrits, cela était largement suffisant. Si jamais on démarre trop tôt, trop fort, il est très difficile de maintenir le rythme jusqu’à la fin…

Fleur G. : Au printemps, en commençant par me plonger dans les cours et manuels, afin que les dernières semaines  soient exclusivement consacrées à l’actualité.

 

As-tu fait une prépa privée et la recommanderais-tu ?

Emilie C. : Initialement, je pensais faire seulement une prépa pendant l’été. Entre mon stage et l’IEJ, je ne voulais pas suivre d’autres cours. Et puis lorsque je me suis renseignée j’ai vu que la Prépa Dalloz proposait une formule à distance pendant l’année suivie d’une prépa pendant l’été dans leurs locaux. C’est ce que j’ai choisi. La formule en ligne m’a permis d’avoir accès aux cours (plus particulièrement procédure pénale que je découvrais) et aux actualités en ligne dès mon inscription. J’ai toujours été autonome dans mes révisions et pouvoir travailler quand je le souhaitais me plaisait. J’ai également fait quelques examens blancs, notamment en note de synthèse. Au mois d’août le rythme est plus intensif mais cela permet de faire le point sur ces connaissances et surtout sur l’actu juste avant l’examen.

François D. : Même si je pense qu’il n’est pas souhaitable de suivre des prépas privées lors des années universitaires, il n’en va pas de même pour la préparation du CRFPA. Sauf à avoir une année entière devant soi pour actualiser ses cours, s’entrainer régulièrement et suivre les cours de l’IEJ, une prépa privée semble être un bon choix. Personnellement j’ai choisi la prépa d’été Dalloz car elle correspondait à mes attentes (pas plus de 150 personnes, des polycopiés actualisés et s’appuyant sur les fonds documentaires de Dalloz, un emploi du temps permettant d’avoir des plages de travail personnel). 

Fleur G. : J’ai choisi la Prépa Dalloz Excellence regroupant une préparation annuelle en ligne avec corrections des copies et une préparation intensive sur Paris au mois d’août incluant une mise à jour des actualités et des examens blancs.

Face à toutes les matières choisies, il est difficile de s’organiser seul dans ses révisions. La prépa à distance offre un planning indicatif détaillé pour nous aider à établir cette organisation, évitant de se retrouver dépourvu deux semaines avant l’examen.

Quant à la prépa sur place, en sus de l’accueil chaleureux de l’équipe Dalloz, les cours sont assurés par des professionnels de qualité. Enfin, les examens blancs me semblent nécessaires pour arriver au jour J bien préparé.

 

Quels conseils peux-tu donner pour le Grand Oral ?

Emilie C. : Ah le Grand oral…. C’était vraiment l’épreuve que je redoutais. Si je devais donner des conseils, ce serait :

François D. : De mon point de vue il faut bien évidemment connaitre ses cours, être parfaitement au courant de l’actualité et des questions qui peuvent se poser en lien avec les droits et libertés fondamentales. Je pense qu’il faut également faire des simulations d’oraux blancs pour être au mieux le jour de l’épreuve et éliminer tous les tics liés au stress, s’y prendre à l’avance pour emprunter les différents codes et textes fondamentaux autorisés pour ne pas stresser inutilement les jours précédents l’oral. Personnellement j’ai regardé les sujets qui tombaient les jours précédents pour me faire une idée. Lors de cet oral, certes nos connaissances sont notées mais également notre capacité à rebondir (également en cas d’erreur), à argumenter ou à démontrer quelque chose. Le tout étant de faire en sorte que nos interlocuteurs puissent voir en nous l’avocat de demain…

Fleur G. : Prêter attention à l’actualité en générale, se faire à l’idée qu’il est impossible de tout savoir, et que nous sommes jugés sur nos facultés à réfléchir et à rebondir, s’exercer devant un jury blanc.

 

Une question ? Prenez un rendez-vous téléphonique avec notre Directrice Pédagogique ! 

Chargement...

Règlement en plusieurs fois

La Prépa Dalloz vous facilite la vie en vous proposant de régler votre prépa annuelle CRFPA en cinq fois sans frais (l’acompte puis 4 versements).

  • Uniquement valable pour les paiements par chèque ou virement
  • Réservé aux prépas annuelles ou estivales, avec ou sans stage d’été
  • Pour les formules « Supports de cours et actualités », « Focus note de synthèse » et « Focus grand oral » la totalité des droits d’inscription est due dès l’inscription.

 

Par virement

  • Un virement de 30% du montant total des droits d’inscription dû à l’inscription
  • Fournir un avis de virement de ce premier virement pour déclencher l’inscription (ou une capture d’écran)
  • Les 70% restants doivent être payés en 4 virements maximum
  • Notez toutefois que le dernier virement émis doit être réceptionné au plus tard le 30 août de l’année de passage de l’examen

 

Par chèque

  • Un chèque de 30% du montant total des droits d’inscription dû à l’inscription
  • Les 70% restants doivent être payés en 4 chèques maximum
  • L’inscription à la prépa est déclenchée dès réception de tous les chèques
  • Veuillez noter au dos du chèque la période souhaitée d’encaissement
  • Notez toutefois que le dernier chèque doit être encaissé au plus tard le 30 août de l’année de passage de l’examen

 

Pour plus d’informations, contactez-nous.