fbpx

L’entraînement : clé de la réussite !

« Le droit, c’est du par cœur » : rares sont les étudiants en droit qui n’ont pas entendu ce lieu commun un brin caricatural. Certes, les études de droit tout comme l’examen du CRFPA demandent une connaissance approfondie du cours et un important travail de mémorisation. Cependant, les étudiants oublient souvent que l’essentiel est l’entraînement qui se concrétise par des exercices réguliers, dans les conditions d’examen. La théorie oui, mais la pratique aussi. Oubliez donc « le bourrage de crâne ».

A la Prépa Dalloz, nous sommes convaincus que la réussite à l’examen se fait par les exercices. C’est comme courir le marathon : pour y arriver il faut s’entraîner des mois avant et chaque semaine en variant les fréquences. C’est pourquoi nous avons accentué la préparation à l’examen du CRFPA par des exercices réguliers remis par l’étudiant selon un planning personnalisé. Nous préparons au mieux nos étudiants aux épreuves du jour J en les mettant dans les conditions de l’examen (galops d’essai, simulation au Grand oral…)

Chaque étudiant est considéré dans son individualité. Il est accompagné par une équipe pédagogique resserrée, attentive à ses besoins et difficultés. Sa progression est suivie en continu tout au long de l’année, de son inscription à son passage de l’examen. Notre équipe répond à toutes les interrogations des étudiants ; nous entretenons avec eux une relation privilégiée et humaine, même à distance. Notre expérience forte de 10 années dans le domaine de la formation des étudiants et notre connaissance précise de l’examen du CRFPA nous permet de prévoir les modalités pédagogiques les plus adaptées à une révision efficace et ciblée des matières : cas pratiques, webclasses, webcoaching, podcasts, vidéos, fils d’actualité, quiz et bien d’autres !

L’étudiant va ainsi augmenter progressivement la cadence des entraînements pour finir avec notre stage d’été et être fin prêt pour l’examen !

 

Testez vos connaissances et défiez vos amis sur Facebook

Révisez en vous amusant gratuitement avec le JuridiQuiz ! Droit des obligations, DLF, procédure pénale/civile et administrative et défiez vos amis en partageant votre score sur Facebook.

Rendez vous sur www.prepa-dalloz.fr/juridiquiz

Bonne chance !

Comment gérer son temps pendant une épreuve écrite ?

Si la période des révisions pour le CRFPA est une course de fond, celle des examens marque le sprint final. Il faut rassembler ses forces, aller vite, et donner le meilleur de soi. Cinq conseils pour bien vivre 5 heures d’écrit.

    1 – Prendre le temps de lire le sujet

 Sans paniquer ni vous jeter à corps perdu sur votre feuille de brouillon, réfléchissez 15 minutes à ce que vous avez sous les yeux. Si le sujet est long et impose un certain nombre de documents à lire, lisez-les jusqu’au bout avant de commencer à écrire quoi que ce soit. Même chose s’il y a plusieurs sujets au choix. Si le sujet se résume à quelques mots, passez à l’étape suivante.

 

    2 – Repérer les concepts clé

 Il s’agit de comprendre ce qu’on attend de vous, de faire l’inventaire des concepts en relation avec votre sujet, et de tisser des liens entre eux. Étudiez les termes du sujet et n’hésitez pas à les noter sous forme de schéma. C’est le moment aussi de mobiliser vos connaissances : notez sur votre brouillon les titres des chapitres qui vont vous permettre de traiter le sujet. Soulignez les notions à partir desquelles vous construirez votre problématique. Durée de ce travail : vingt minutes.

 

    3 – Organiser son brouillon

 Le plan est la clé d’une bonne dissertation pour le CRFPA, dans quelque matière que ce soit. Veillez à ce qu’il soit problématique, c’est-à-dire à faire en sorte qu’il réponde à une question que vous aurez posée au départ. Inscrivez le titre de chaque grande partie en haut d’une feuille vierge et laissez des blancs entre vos sous-parties, afin des les remplir au fil de votre réflexion. Notez vos idées, sans les rédiger, et assortissez chaque idée d’un exemple. Cette phase de travail peut largement occuper une heure.

 

    4 – Rédiger proprement

 Seules l’introduction et la conclusion peuvent être rédigées au brouillon. Elles constituent les pivots de votre travail et guideront votre examinateur dans sa lecture. Le corps du devoir doit être rédigé directement sur la copie à rendre. Prenez le temps d’écrire lisiblement et soignez les articulations logiques de votre rédaction. Durée à prévoir : deux heures.

 

    5 – Se relire impérativement

 Réservez au moins un quart d’heure pour la relecture. Craignez de mettre les nerfs de l’examinateur à vif par des fautes d’orthographe récurrentes ou une syntaxe défaillante. Mieux vaut ne pas terminer son travail que de rendre une copie truffée de fautes.

 

Bien entendu, ces durées sont proposées à titre indicatif et doivent être adaptées à vos qualités propres. L’important est de vous fixer des tranches horaires limitées.

Comment doper sa mémoire ?

Comment rester frais et dispos quand on a des milliers de pages à apprendre ? Trois règles d’or pour booster les capacités de la mémoire.


Règle n°1 : miser sur la régularité

 La mémorisation est d’abord une question de travail et d’organisation. Pour augmenter la vitesse de votre ordinateur interne, soyez pragmatiques et patients. 

  • etudiant-concentrationRévisez à l’avance vos examens, vous imprimerez plus durablement les circuits de l’information. Relisez régulièrement les mêmes cours pour vous en imprégner.
  • Répétez plusieurs fois les mêmes exercices, afin de mémoriser les procédures de résolution d’un problème ou d’une question posée.
  • Apprenez à vous connaître. Quel type de mémoire avez-vous ? Mémoire auditive ? Enregistrez votre voix. Mémoire visuelle ? Jouez sur les post-it, les couleurs et tout ce qui permet de « photographier » les cours. Rappelez-vous aussi que le corps a sa mémoire : sollicitez vos mains (copiez et recopiez le cours) et vos jambes (se réciter le cours au rythme d’une bonne marche est très efficace) !

 
Règle n°2 : aérer son corps et son cerveau

 Travailler, c’est important, mais il faut aussi savoir s’arrêter.

  • Fixez des temps de travail et respectez-les. Rien ne vaut un bon planning ! Une semaine avant l’examen, augmentez les plages horaires de travail, tout en essayant de rester dans vos limites naturelles de fatigue.
  • Récupérez. Alternez le travail et le sport, oxygénez votre cerveau et votre corps en favorisant des sports d’extérieur, comme le vélo ou la marche. Vous éviterez ainsi le surmenage, premier ennemi de la mémoire.
  • Dormez ! Le sommeil est le meilleur ami de la mémoire. La régularité est aussi un principe de base à respecter : couchez-vous et levez-vous à la même heure. Naturellement, pas d’excès de café ou d’alcool. Vous avez du mal à dormir ? Allez voir nos conseils ici (lien vers article « Bien dormir »)

 

Règle n°3 : surveiller son alimentation

Inutile de recourir aux médicaments : ça ne marche pas. À la place, mangez bien !

  • Commencez par un petit déjeuner riche en vitamine B1. Cette molécule est nécessaire à la synthèse rapide du glucose, moteur principal du cerveau. A prendre le matin : jambon cuit, salami sec, bacon, jaune d’œuf, graines de tournesol, noix de macadamia, etc.
  • Variez votre alimentation et favorisez les sucres lents lors des repas principaux.
  • Mangez du fer. Il permet de fixer l’oxygène dont le cerveau a besoin. Les aliments qui en contiennent : sushis, boudin noir, cacao, foie, graines de sésame et lentilles.

 Bien manger, travailler et savoir faire des breaks : voilà les conditions d’une mémoire vive !

 

Découvrez les prépas au CRFPA :

Comment étaler ses révisions sur l’année ?

Être étudiant, c’est commencer par faire l’expérience de la liberté. Fini les contraintes et les devoirs à répétition ! L’ombre des partiels plane cependant sur ce beau tableau. La réussite aux examens demande du sérieux et de l’auto-discipline : comment étaler ses révisions sur l’année ?

 

Réviser… avant les révisions

 Travailler sérieusement, hors période d’examens, est la garantie d’une bonne préparation aux révisions.

  • Reprenez vos notes après le cours. Consacrez deux heures par soir à vous en imprégner, en faisant par exemple des fiches synthétiques.
  • En semaine, mettez votre temps libre à profit pour étudier vos cours. Complétez-les en lisant des ouvrages de référence. Refaites les exercices, créez-vous des automatismes.
  • Faites face à vos difficultés. Vous prendrez de l’avance en travaillant sur les matières qui vous posent problème.
  • Approfondissez aussi les matières pour lesquelles il y a peu de travail à rendre, car on a tendance à les survoler.

 

Planifier ses révisions

  • Prenez un agenda et comptez le nombre de jours dont vous disposez pour vos révisions. Après avoir fait l’inventaire des matières et des cours à travailler, faites un planning, jour après jour, des chapitres que vous allez revoir.
  • Commencez votre planning par les matières traitées en début d’année universitaire. Favorisez aussi les matières à gros coefficient, sans faire d’impasse sur les autres.
  • Dans une même journée, variez les sujets. Si vous ne travaillez que sur une matière, variez les exercices. L’important est d’aérer votre esprit entre deux tâches.
  • Soyez réaliste. Tenez compte de votre rythme de travail et ne prévoyez pas un planning intenable, qui vous découragerait rapidement.

 

Réviser dans la sérénité

  • Soyez parfaitement régulier dans vos heures de travail. Découpez la journée en tranches horaires et faites de courtes pauses avant de passer à un autre sujet. Évitez de vous coucher trop tard, vous risquez d’être décalé au moment des examens.
  • Choisissez un lieu favorable à la concentration : bibliothèque, maison de campagne, etc. Éteignez votre portable, vous le rallumerez quand vous aurez terminé votre tâche.
  • Dormez beaucoup, mangez bien, faites du sport de temps en temps. Une bonne hygiène de vie garantit la durée de votre effort.
  • Pour les plus anxieux, ménagez un temps de révision (réduit) la veille de l’examen.

Étaler ses révisions sur toute l’année exige un effort de longue haleine. En restant réalistes dans vos objectifs mais persévérants et organisés, vous vous mettrez à l’abri du stress des révisions de dernière minute.

Pour aller plus loin : « Retour d’expérience : raconte-moi ton examen du CRFPA »

 

Allo Dalloz 01 40 64 12 72Si vous souhaitez en discuter ou poser tout autre question, l’équipe Prépa Dalloz est à votre disposition au 01 40 64 12 72 ou sur prepa-dalloz@dalloz.fr

Prépa Dalloz