fbpx

Réviser le CRFPA seul ou à plusieurs : quelle est la meilleure méthode ?

Pour optimiser ses révisions du CRFPA, mieux vaut bien se connaître. Êtes-vous prêt à affronter pendant plusieurs semaines le travail en solitaire, ou préférez-vous vous sentir entouré ? Est-il profitable de travailler à plusieurs ?

 

Le travail en solitaire : un incontournable pour préparer le CRFPA

  • Personne ne peut apprendre à votre place. Vocabulaire, cours et concepts, fiches à mémoretudiant-dormiriser : il n’y a que vous qui puissiez le faire. Ce travail en solo constitue d’ailleurs l’étape préalable indispensable pour un travail en groupe efficace.
  • Chacun a son rythme propre et sa manière d’apprendre. Certains ont besoin de marcher pour faire travailler la mémoire du corps, d’autres écoutent de la musique. Certains sont du soir, d’autres ont dès l’aube les méninges en éveil.
  • Le travail personnel n’empêche pas de faire appel au groupe. Une répartition équitable des fiches à préparer peut accélérer vos révisions. Mais rien ne vaut, pour la mémorisation, une fiche que l’on a soi-même écrite.

 

Les bonnes conditions du travail en groupe

  • Le nombre. Au-delà de quatre personnes, vous risquez la dispersion et vous augmentez la tentation du bavardage. Autorisez-vous quelques pauses détentes (c’est l’intérêt du groupe) mais la concentration doit primer.
  • La qualité. Choisissez vos camarades de travail non seulement en fonction de leur sérieux mais aussi de leur niveau. L’idéal est d’étudier avec des personnes du même niveau que soi, afin de ne pas se décourager ou de ne pas avoir l’impression de perdre son temps.
  • L’organisation. Profitez du cadre de ces séances à plusieurs pour vous retrouver à heure fixe et renforcer votre planning de travail. Fixez-vous des objectifs au début de chaque séance. Chargez une personne du groupe de « recadrer » la séance en cas de dispersion.

 

Les bienfaits du travail en groupe

  • Expliquer, c’est déjà assimiler. Exposer à quelqu’un le cours tel qu’on l’a retenu et compris permet de le faire sien. Cela donne aussi l’occasion de cerner les points encore flous ou obscurs.
  • Discuter, c’est s’ouvrir à la critique. Accueillez les remarques et les objections de vos camarades de façon constructive. Vous vous préparez en même temps aux questions déstabilisantes qui peuvent surgir lors des examens oraux.
  • Apprendre à interagir, c’est gagner des qualités qui vous serviront toujours, que ce soit dans votre vie professionnelle ou privée.

 

En alternant les séances à plusieurs et l’étude solitaire, vous tirerez le meilleur profit de votre travail. Maintenant, choisissez vos compagnons  de route !

 

 

Une question ? Prenez rendez-vous avec notre responsable pédagogique ! 

Chargement...

Conseil : De l’utilité de faire des fiches pour les examens

Est-il nécessaire, lorsqu’on est étudiant, de faire des fiches pour réussir ses examens ? Entre le passage obligé du bachotage et la volonté d’apprendre intelligemment, la sacro-sainte fiche est toujours bien utile.

Rédiger une « bonne » fiche

Les fiches doivent constituer une base de travail qui favorise la mémorisation des cours. Il faut rentabiliser le temps passé à les écrire.

  • Sélectionnez l’information essentielle. Inutile de recopier le cours, vous perdriez tout l’intérêt de l’effort de synthèse à fournir. Faites apparaître sur la fiche l’architecture générale du cours, les titres des parties et les concepts clé. N’oubliez pas les exemples, que l’on retient souvent plus aisément que les propos théoriques.
  • Fichez le nécessaire. Tous les cours ne méritent pas de figurer sur une fiche. Ce type de pense-bête est particulièrement judicieux en tant qu’annexe : fichez par exemple le vocabulaire à retenir ou la structure d’un texte particulièrement compliqué. Transformez vos cours en schémas et mots clés, dont le caractère visuel aide à la mémorisation.
  • Commencer à ficher dès le premier cours. Une fiche que vous constituez à chaud et régulièrement vous fera gagner en efficacité et en temps. C’est un travail d’efficience et cela vous permet de les relire régulièrement afin d’éviter erreurs et oublis. 
  • Soignez vos fiches. Vous écrivez de façon illisible ? Tapez les fiches sur Word. Quel que soit le support choisi, prenez toujours le même format de papier afin d’en faciliter le classement. Jouez sur les couleurs et abréviations pour identifier rapidement les concepts à retenir. Elles doivent être utiles et agréables.
  • Une fiche de révision est personnelle ! On peut être tenté de prendre la fiche d’un camarade déjà faite pour gagner du temps, mais bien au contraire, ça pourrait vous en faire perdre… C’est votre schéma de pensée, vos connaissances, vos besoins et votre langage qui doivent être sur votre fiche ! 
  • Prévoyez d’avoir fini vos fiches de révision 2 semaines avant le début de vos partiels. Elles doivent représenter environ un tiers de vos cours et vous devez en avoir pour TOUS vos cours. 

 

Se servir d’une fiche intelligemment

Certaines personnes peuvent se passer de faire des fiches. Elles ont l’esprit vif mais surtout se posent les bonnes questions. Ce travail intellectuel vient compléter l’art de la fiche.

  • Interrogez votre cours : Quelle en est la logique ? Quels sont les points problématiques ? Quelles sont les notions implicites de ce cours ? Ces éléments de compréhension du cours doivent apparaître à la lecture de votre fiche.
  • Faites des liens. Votre classeur de fiches vous permet de visualiser vos cours dans leur globalité. Mettez en relation les différents cours et repérez les notions et les concepts qui se répondent ou qui sont développés.
  • Complétez vos fiches par des documents externes. Trouvez un extrait d’un ouvrage de référence qui illustre particulièrement la fiche concernée ou bien associez-la à un article de journal. Aiguisez votre esprit sur des questions ou des exercices qui font appel au raisonnement plus qu’à la mémoire. Renseignez-vous sur des jurisprudences ou autres qui puissent vous aider.

Rappelez-vous, bien qu’elles soient longues et fastidieuses à réaliser, elles vous feront gagner un temps précieux lors de vos révisions et vous déchargeront d’un peu de stress. Cependant, ne tentez pas de les retenir par cœur et faites-vous confiance !

Lorsqu’elles sont visuelles, brèves et dynamiques, les fiches sont les vraies alliées de la mémoire. Elles servent aussi à rassurer les anxieux : relisez-les à la veille de l’examen !

Testez vos connaissances et défiez vos amis sur Facebook

Révisez en vous amusant gratuitement avec le JuridiQuiz ! Droit des obligations, DLF, procédure pénale/civile et administrative et défiez vos amis en partageant votre score sur Facebook.

Rendez vous sur www.prepa-dalloz.fr/juridiquiz

Bonne chance !